Les masques d’hypoxie, mythe ou réalité ?

Vous en avez forcément déjà vu, dans un stade ou à la salle, quelqu’un est en train de courir ou de faire des pompes avec un masque qui le fait ressembler à Hannibal Lecter, un masque d’hypoxie. Dans la plupart des cas, ce sont des personnes à l’allure sportive qui utilisent ces masques, qui ont l’air d’apporter une vraie difficulté en plus à l’entrainement. Mais quel bénéfice peut-on tirer de l’usage d’un masque d’hypoxie ?
L’hypoxie définit un manque d’apport en oxygène vers les organes, et ce phénomène peut entraîner des adaptations bénéfiques pour l’entrainement s’il est bien maîtrisé. Masques d'hypoxieJe ne vais pas rentrer dans les détails des adaptations physiologiques, mais rester 3 à 4 semaines en altitude (au moins 2000m) permet une augmentation de la concentration en globules rouges dans le sang, et donc de la performance en endurance (je vulgarise ENORMEMENT, mes amis scientifiques, je vous prie de ne pas me tomber dessus).

Le premier point est ici, il faut une exposition de 3 à 4 semaines en altitude pour avoir les meilleurs effets et minimum 10 jours pour commencer à percevoir des améliorations. Je n’ai encore vu personne garder son masque d’hypoxie pendant 2 semaines.
Et quand bien même vous voudriez garder ce masque pendant une longue durée (j’aimerais bien vous voir manger), il y a une précision EXTREMEMENT importante à prendre en compte.
Lorsque vous êtes en altitude, vous ne manquez pas d’air, vous manquez juste d’oxygène, car la pression partielle en oxygène est plus faible. Lorsque vous vous entraînez avec un masque d’hypoxie, il n’y a pas de filtre à oxygène, cela limite juste l’apport d’air dans vos poumons ! Autrement dit, lorsque vous remplissez vos poumons, vous avez la même quantité d’oxygène que d’habitude, il vous faut juste plus d’inspirations pour y arriver.
Je pense que vous avez bien compris que ces masques sont inintéressants pour le travail de l’endurance, le seul intérêt que vous pouvez leur trouver est de recréer une situation de manque d’air comme dans certains sports de combat.
Je sais que beaucoup autour de moi utilisent ces masques, et ne vont pas vouloir arrêter car cela fait de belles photos sur Instagram, mais pour les autres qui cherchent à s’entrainer de la meilleure manière possible, j’espère vous avoir éclairci !

 

Ozan